Systèmes détection incendie

Systèmes de détection incendie

Tout ERP doit disposer d'un système de détection incendie adapté à la nature de son activité et à son effectif, pour permettre une évacuation rapide et efficace. L'arrêté du 25 juin 1980 prévoit un contrôle annuel de vos systèmes de sécurité incendie.

Contactez-nous
Systèmes de détection incendie

Chaque ERP (établissement recevant du public) doit être pourvu d'un système de sécurité incendie (SSI) dont la complexité varie en fonction de sa catégorie - qui est fonction de la nature de son activité et de son effectif.

L'objectif d'un SSI adapté, au delà de l'obligation réglementaire, est de permettre une évacuation plus rapide et plus efficace en cas de départ d'incendie.

Les 5 catégories de systèmes de sécurité incendie

On distingue 5 catégories de SSI, classifiées de A à E (du plus complexe au plus simple, A pour lequel le risque incendie est le plus élevé, notamment dans les établissements avec des locaux à sommeil, en ERP, de type J,O,U,R).

Le SSI de catégorie A

C'est le dispositif de sécurité incendie le plus complet qui comporte l'installation de 2 systèmes : un Système de Détection Incendie (SDI) et un Système de Mise en Sécurité Incendie (SMSI).

Le S.D.I est composé :

  • de Déclencheurs Manuels (DM)
  • de Détecteurs Automatiques d'Incendie (DAI)
  • d'un Équipement de Contrôle et de Signalisations (ECS) gérant les informations transmises par les DM et la DAI.

Le SMSI comprend : 

  • un ou plusieurs centralisateur(s) de mise en sécurité incendie (CMSI) de type A ; il peut être réduit à une Unité de Gestion d'Alarme 1 (UGA), 
  • des dispositifs actionnés de sécurité (DAS) permettant d'assurer les fonctions de compartimentage, de désenfumage et d'évacuation, 
  • si nécessaire, un ou plusieurs dispositif(s) adaptateur(s) de commande (DAC), dont la fonction est simplement de transmettre les ordres aux DAS sous une forme adaptée (transformation d'une impulsion électrique en énergie pneumatique par exemple), 
  • un équipement d'alarme (EA) de type 1 ou du type IGH (au sens de la norme NF S 61-936).

Le SSI de catégorie B

Ce système est constitué d'un système de mise en sécurité incendie (SMSI) comprenant :

  • un ou plusieurs centralisateur(s) de mise en sécurité incendie (CMSI) de type B,
  • des dispositifs actionnés de sécurité (DAS),
  • si nécessaire, un ou plusieurs dispositif(s) adaptateur(s) de commande (DAC),
  • un équipement d'alarme (EA) de type 2a (au sens de la norme NF S 61-936).

La différence entre le CMSI de type A et celui de type B réside essentiellement dans la gestion de la fonction évacuation, le SSI de catégorie B ne comportant pas de SDI.

Pour les SSI des catégories B à E, la norme NF S 61-931 précise qu'il est possible, en complément du mode de commande prévu, d'utiliser un ou plusieurs Détecteurs Autonomes Déclencheurs (DAD) pour commander chacun, automatiquement, un, deux ou trois DAS assurant la même fonction au niveau local.

Le SSI de catégorie C

Il est constitué d'un système de mise en sécurité incendie (SMSI) comprenant :

  • un ou plusieurs dispositif(s) de commande avec signalisation (DCS) dont la fonction est d'émettre les ordres de passage en position de sécurité à destination d'un ou plusieurs DAS, l'Unité de Signalisation (US) délivrant les informations correspondant aux états de veille, de dérangement, de sécurité et d'anomalie,
  • des dispositifs actionnés de sécurité (DAS),
  • si nécessaire, un ou plusieurs dispositif(s) adaptateur(s) de commande (DAC),
  • un équipement d'alarme (EA) de type 2b ou 3 (au sens de la norme NF S 61-936). 

Le SSI de catégorie D

Il est constitué d'un système de mise en sécurité incendie (SMSI) comprenant :

  • un ou plusieurs dispositif(s) de commandes manuelles regroupées (DCMR), qui émet des ordres de commande de mise en sécurité à destination d'un ou plusieurs DAS à partir d'une action manuelle. Cet appareil regroupe plusieurs dispositifs de commande manuelle (DCM) et toutes les commandes des DAS du système (qui restent actionnables individuellement),
  • des dispositifs actionnés de sécurité (DAS),
  • si nécessaire, un ou plusieurs dispositif(s) adaptateur(s) de commande (DAC),
  • un équipement d'alarme (EA) de type 2b, 3 ou 4 (au sens de la norme NF S 61-936).

Le SSI de catégorie E

Il correspond à la configuration minimale d'un SSI et est constitué d'un système de mise en sécurité incendie (SMSI) comprenant un ou plusieurs ensemble(s) indépendant(s) constitué(s) chacun de ;

  • un dispositif de commande manuelle (DCM),
  • un ou plusieurs dispositif(s) actionnés de sécurité (DAS),
  • si nécessaire, un dispositif adaptateur de commande (DAC),
  • un équipement d'alarme de type 2b, 3 ou 4 (au sens de la norme NF S 61-936).

Quand faire réaliser la maintenance de votre SSI ?

Quelque soit la catégorie de votre ERP, un contrôle annuel de votre système de sécurité incendie est obligatoire (article MS 73 de l'Arrêté du 25 juin 1980).

Les systèmes de sécurité incendie de catégories A et B doivent être vérifiés tous les trois ans par une personne ou un organisme agrée.

S'il fait partie de la 5ème catégorie (moins de 300 personnes), le contrôle triennal n'est obligatoire que sur demande de la commission sécurité.